English version available here

Il existe différentes façons de paramétrer les prix de vente dans MSDyn365FO, comme paramétrer le prix directement sur la fiche article, ou bien via les accords commerciaux, les contrats de ventes, mais également avec les accords de remises (trade allowance management) pour les remises spécifiques ou les RFA. Bien évidemment, si on déploie le module vente au détail, il existe alors de multiples possibilités plus avancées de tarification. Aujourd’***, on s’intéresse à la remise de type montant forfaitaire, qui peut s’utiliser lorsqu’un client déploie sur son site un présentoir avec les articles à vendre de la société, ou une campagne publicitaire à laquelle il aurait participé, etc. Si ces prestations ont aidé la croissance des ventes, il est courant de négocier ce type de remise avec votre client.

On lui reverse cette somme soit via l’utilisation d’un compte fournisseur (lié au compte client) ou en lui générant un avoir. J’ai scrupuleusement suivi la procédure indiquée dans le DLP et j’ai trouvé un comportement étrange en comptabilité donc voici ma trouvaille et mes conseils si vous êtes amenés à utiliser ce type de remise.

Paramétrage de l’accord de remise

Tout d’abord, il faut paramétrer l’accord. Après avoir choisit le couple client/produit, il faut sélectionner le type par défaut pour la ligne, qui est donc montant forfaitaire.

Après avoir confirmé l’accord, il faut approuver le montant négocié avec le client, ce qui correspond à 80 USD dans notre cas.

Puis, vous devriez avoir ce message apparaitre.

Cela signifie qu’une facture financière a été générée. Si l’on regarde de plus près la transaction en comptabilité, on retrouve la facture financière… Parfait.

Voici les transactions :

Si l’on résume, cela nous donne un crédit de 80 USD sur le compte 130100 et en débit le compte 601600 pour le même montant.

Note : J’utilise la société USMF, donc il s’agit d’un plan de comptes US.

Règlement

A présent, procédons au règlement. On va retrouver le client, puis on choisit de régler les transactions en cours.

Le client a des factures à payer, et l’on retrouve l’avoir financier FTC-000008. Si l’on suit ce qui est décrit dans le DLP, il faut donc créer un journal de paiement, puis retrouver une facture existante que le client doit payer (la FTC-0000025 par exemple), puis cliquer sur Déductions.

Note : On ne peut pas utiliser les déductions si aucune facture n’est renseignée initialement. Ce n’est pas un bon point car on pourrait très bien demander simplement l’avoir.

Il faut ici indiquer l’ID Reprise pour établir le lien avec l’accord de reprise existant pour le montant forfaitaire. Puis il faut renseigner les autres champs, comme le montant. Ici on considère que le client a calculé le même montant de 80 USD (comme on peut le constater dans la capture d’écran ci-dessous). Les déductions sont disponibles pour gérer la différence potentielle entre le montant calculé par le système et le montant calculé par le client.

Si vous n’utilisez pas le bouton Déductions, on ne peut pas gérer le delta qui existerait entre ces deux montants dans le module gestion des reprises. D’un point de vue bonnes pratiques comptables, cela n’apparait de toutes façons pas comme un bon processus à suivre. En effet, la bonne approche consiste à enregistrer ce que le client paye à un instant T. S’il reste un écart, on attend que le client paye le solde. Si cela n’arrive jamais, on viendra régulariser avec un journal d’opération diverses (pertes et profits).

Revenons à nos moutons. On remarque les 80 USD ont été ajoutés au Crédit, ce qui signifie que le client est en train de nous payer (comme pour la ligne précédente avec la facture de 696,50)… alors qu’on s’attendrait à ce que le client vienne utiliser son avoir.

Bon, on continue, on valide le journal de paiement, et on regarde les écritures comptables.

Voici la première ligne, tout semble correct.

Voici la seconde ligne qui s’applique sur la déduction.

Comme on peut le voir, le compte 130100 a été crédité de 80 USD. On peut en conclure ici que la transaction comptable a été enregistrée deux fois : une première sur la facture financière FTC-000008 et une seconde ici. Ce n’est pas tip top….

Si l’on continue le processus nominal, tel que décrit dans le DLP, on vient dans le module gestion des reprises et dans le formulaire de déductions, on vient faire la correspondance entre la facture financière et la déduction enregistrée dans le précédent journal de paiement.

Là, on n’a pas d’écart, tout est OK. S’il devait y en avoir, on pourrait les accepter ou les rejeter, entièrement ou partiellement. On ne peut pas faire cela si on ne suit pas le processus décrit précédemment.

Si l’on souhaite vraiment utiliser les 80 USD comme avoir pour ce client, il faut attendre d’avoir une prochaine facture client à payer, puis utiliser le bouton Régler les transactions et venir faire le lettrage.

Puis on récupère les -80 USD comme on le voit. On lettre et c’est OK.

Solution

Je suggère donc d’éviter d’utiliser le bouton Déductions lorsqu’on utilise les remises de type montant forfaitaire. Il faut plutôt procéder au paiement d’une facture, puis cliquer sur Régler les transactions, et lettrer avec la facture financière initialement générée lors de l’approbation du montant forfaitaire.

Là on s’aperçoit que le montant est calculé correctement, prenant en compte le montant à payer moins la déduction. La seule chose que l’on ne peut pas faire dans ce cas est d’utiliser le module des déductions, mais bon comme décrit précédemment, on peut s’en sortir avec des journaux d’opérations diverses.

Yohann

L’article A propos des déductions pour les montants forfaitaires est apparu en premier sur D365Tour.